Merci de patienter...

Les prix


en Polynésie Française

Les petits plus

Les moyens de paiement

Le franc Pacifique
Mise à jour effectuée le 10 avril 2020

Le franc Pacifique, également connu sous le nom de franc CFP, est une monnaie qui a cours dans les collectivités françaises de l’océan Pacifique : Nouvelle-Calédonie, Polynésie Française et Wallis-et-Futuna.

D’après une étude des services de l’Assemblée de Polynésie Française, légalement, le franc CFP signifie toujours « franc des Colonies françaises du Pacifique », appellation fixée par décret le 26 décembre 1945. Bien que l’appellation CFP ait évolué en « Communauté financière du Pacifique » puis aujourd’hui en « Change Franc Pacifique », il n’existe aucun texte officiel modifiant l’appellation de 1945.

Le franc Pacifique a le code ISO 4217 de monnaie : XPF.

L’Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) est la banque centrale des territoires français du Pacifique.

Livre de l'IEOM sur l'histoire du Franc Pacifique.

Le taux de change
Mise à jour effectuée le 10 avril 2020

La parité officielle du franc Pacifique est fixée par l’arrêté du 31 décembre 1998 à :

  • 1 XPF = 0,00838 € (exactement)
  • 1 € ≈ 119,3317 XPF (environ)

Donc 1 000 XPF = 8,38 € et 1 000 € = 119 332 XPF

Utilisez mon convertisseur monétaire.

Présentation de l'offre bancaire en Polynésie
Mise à jour effectuée le 10 avril 2020

L’activité bancaire en Polynésie Française s’organise autour de trois banques (la SOCREDO, la Banque de Polynésie et la Banque de Tahiti).

L’offre est complétée par le Centre de chèques postaux de Papeete (CCP), sous l’égide de l’Office des Postes et Télécommunications (OPT).

Un choix qui nous satisfait
Mise à jour effectuée le 10 avril 2020

A Huahine, la plupart des commerces acceptent l'ensemble des cartes bancaires les plus courantes. Cependant, beaucoup d'achats sont à prévoir en liquide (Fruits, légumes, poisson... au marché ou en bord de route, repas dans les "Roulottes", etc.).

Pour les résidents, il convient de pouvoir retirer du liquide et effectuer des paiements dans les commerces locaux sans être limité par les plafonds appliqués aux cartes bancaires les plus courantes.

Toutes les factures (électricité, téléphone fixe et mobile, internet, télévision) peuvent être payées (en liquide) à l'Office des Postes et Télecommunication (OPT). Vous pouvez également opter pour le système du prélèvement (sur un compte local) ou effectuer vos paiements par virements bancaires.

Nous avons choisi d'ouvrir un compte courant sur place et disposons d'une carte bancaire nous permettant de retirer du liquide dans la limite de 200 000 XPF (1 676,00 €) par jour et sans limite pour ce qui est des paiements dans les commerces (à condition, dans les deux cas, que le compte soit suffisemment approvisionné).

Nous alimentons ce compte local par des virements internet à partir de notre compte en France, sur lequel nous continuons à percevoir l'ensemble de nos rentrées mensuelles.

Les virements à partir de France sont gratuits, les virements à partir de la Polynésie française vers la métropole donnent lieu à des commissions exhorbitantes qui peuvent s'apparenter à du racket. En février 2020, nous avons effectué un virement de 10 143 XPF (85 €) sur le compte bancaire de notre fille, en métropole. Ce virement a donné lieu à 500 XPF (4,19 €) de frais de transfert et 1 541 XPF (12,91 €) de commission de transfert, soit au total plus de 20% du montant du virement.

Copyright © 2020, Patrick Hartmann
Tous droits réservés.